Institut des
Réviseurs
d'Entreprises
Site internet - Image d'introduction
L'institut des réviseurs d'entreprises

L’institut des réviseurs d’entreprises ("IRE") est une organisation professionnelle créée par la loi qui soutient le réviseur d’entreprises dans l’accomplissement de son rôle crucial dans le système économique et social, à savoir celui d’un expert financier qui, par son indépendance et son intégrité, est un maillon essentiel dans la création de la stabilité économique et de la confiance de l’ensemble des acteurs. 


Agenda
16 OCTOBRE 2024
Déontologie et indépendance du réviseur d’entreprisesInscription

Dans un premier temps, le formateur passera en revue la loi du 23 juillet 2016 relative à la profession de l’audit, le règlement (UE) n° 537/2014 du 16 avril 2014 relatif aux exigences spécifiques applicables au contrôle légal des comptes des entités d’intérêt public, l’ensemble du code de déontologie tel qu’adopté par la Commission de Surveillance du Secteur Financier et le Code d’Ethique de l’IFAC. Ensuite, l’intervenant discutera des difficultés et des questions pratiques relatives à certaines dispositions de la loi du 23 juillet 2016 relative à la profession de l’audit et du règlement (UE) n° 537/2014.

La formation vise à débattre de manière interactive avec les participants sur les différents concepts abordés.

Lire plus
17 OCTOBRE 2024
Au croisement des competences : reviseurs et droit de societes (nouvelle date)Inscription

La formation vise à mettre en avant les cas dans lesquels le droit des sociétés luxembourgeois fait appel aux réviseurs. Les experts donnent un aperçu sur les exigences légales en ce qui concerne l’implication des réviseurs dans la vie des sociétés.

Lire plus
25 OCTOBRE 2024
Consolidation ifrs - Etude de casInscription

The session is about case studies related to the application of the IFRS main accounting principles of consolidation requirements. By attending this course, participant will :

  • Have a refresh about main accounting principles of consolidation under IFRS;
  • Work on specific situations and difficulties to assess the control;
  • Work on specific situations to identify an investment entity and consequences for a group;
  • Analyze, via concrete examples, the consequences of an acquisition performed by steps (“step-acquisition”);
  • Work on a full and complete example of a first consolidation, including the identification of the assets acquired and the liabilities assumed as well as the calculation of the goodwill;
  • Have a case study in relation with the estimation of the non-controlling interest during a first consolidation.

The training will be an interactive sessions and an open discussion on the above mentioned cases.

Lire plus
Consulter tout l'agenda
Actualités
Mercredi 10 JUILLET 2024
Formation à l'examen d'aptitude professionnel 2024
Comme chaque année, l’IRE organise une formation destinée à préparer les stagiaires candidats réviseurs d’entreprises à l’examen du diplôme d’aptitude professionnelle de réviseur d'entreprises. L’objectif de cette formation est de permettre aux candidats de parfaire leurs connaissances théoriques dans les différents domaines de l’exercice de la profession de réviseur d’entreprises afin de maximiser les chances de succès. La formation sera donnée en français mais le matériel distribué pourra être rédigé en français ou en anglais (au choix de l'intervenant). Un système de traduction sera testé et mis en place pendant certains cours de cette formation.La formation aura lieu du 19 août 2024 au 10 septembre 2024 : programme et calendrier (en cours de changement).Le formulaire d’inscription doit être retourné au secrétariat de l’IRE par courriel (contact@ire.lu) pour le 31 juillet 2024 au plus tard.
Lire plus
Lundi 1 JUILLET 2024
1984-2024: les 40 ans de notre Loi organique
Le 28 juin 1984 était votée notre Loi organique donnant un cadre à notre profession et créant l'Institut des réviseurs d'entreprises.
Lire plus
Jeudi 27 JUIN 2024
IRE – Contrôle LBC/FT – Appel à candidature « contrôleur externe »
Aux réviseurs d'entreprises, réviseurs d'entreprises agréés, cabinets de révision, cabinets de révision agréés En application des articles 62 lettres c) et d) et 63 de la loi modifiée du 23 juillet 2016 relative à la profession de l'audit ainsi que de l'article 8-1 de la loi du 12 novembre 2004 relative à la lutte contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme, l'IRE doit veiller au respect par ses membres de leurs obligations professionnelles découlant de la législation et de la norme relative à la lutte contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme et à la mise en œuvre de mesures restrictives en matière financière, ainsi que celles découlant de la norme en matière de domiciliation, respectivement de la loi du 16 mai 2023 sur la protection des personnes qui signalent des violations du droit de l'Union («Contrôles LBC/FT »). Ces contrôles LBC/FT sont réalisés par les collaborateurs de l'IRE (« contrôleurs IRE ») et par un ou plusieurs réviseurs d'entreprises, réviseurs d'entreprises agréés, cabinets de révision, cabinets de révision agréés («contrôleurs externes»). L'IRE est actuellement à la recherche de contrôleurs externes pour sa campagne de contrôle LBC/FT 2024/2025. Les candidats s'engagent à : respecter le code de déontologie de la profession de l'audit à Luxembourg (y compris les normes internationales d'indépendance), qui correspond au code d'éthique tel qu'émis par l'IESBA, ainsi que son complément luxembourgeois ; sauvegarder leur indépendance et en particulier à ne pas prester de services pour le praticien contrôlé au cours des 24 mois qui suivent leur désignation en tant que « contrôleur externe » ;avoir une expertise et des connaissances suffisantes de la législation et de la règlementation relatives à la LBC/FT et à la mise en œuvre de mesures restrictives en matière financière, ainsi que des normes professionnelles traitant de la LBC/FT, respectivement des mesures restrictives en matière financière, des activités de domiciliation et de la loi du 16 mai 2023 sur la protection des personnes qui signalent des violations du droit de l'Union ;consacrer le temps nécessaire pour acquérir une connaissance suffisante de la méthodologie, des procédures et des outils utilisés dans le cadre des contrôles LBC/FT ;suivre, le cas échéant, les instructions de la présidente de l'IRE ou du conseil de l'IRE ;suivre les formations annuelles spécifiques au contrôle LBC/FT ;respecter le calendrier de contrôle prévu et notamment le délai de dépôt des rapports de mission à l'IRE. Si le contrôleur externe est un cabinet de révision ou un cabinet de révision agréé, il nomme une personne responsable pour chacune des missions de contrôle LBC/FT externalisées à réaliser, qui soit habilitée à représenter le cabinet de révision ou le cabinet de révision agréé, et désigne les collaborateurs qui composeront l'équipe en charge du contrôle LBC/FT. Il s'assurera que les collaborateurs désignés respectent les règles d'éthique et d'indépendance et aient les compétences et l'expérience dans les domaines de la LBC/FT et de la mise en œuvre des mesures restrictives en matière financière. Ne peuvent pas introduire leur candidature : les réviseurs d'entreprises ayant, respectivement les membres d'un cabinet qui a, fait l'objet :-d'une injonction du conseil de l'IRE ;-d'un rappel à l'ordre de la présidente de l'IRE ou du conseil de l'IRE ;-d'une sanction du conseil de discipline ; et qui soient en relation avec un non-respect des obligations professionnelles découlant de la législation et de la norme professionnelle relative à la LBC/FT et à la mise en œuvre de mesures restrictives en matière financière, au cours des 3 années antérieures à leur candidature. En cas d'injonction, la période de 3 ans pourra être réduite si l'IRE a été en mesure de constater que l'injonction a été clôturée de manière satisfaisante durant une période inférieure à 3 ans ; les réviseurs d'entreprises ayant fait l'objet d'une mesure préventive, d'une sanction ou d'autres mesures administratives ordonnées par la CSSF au cours des 3 années antérieures à leur candidature ;les réviseurs d'entreprises faisant l'objet d'une enquête en cours, d'une procédure d'exécution ou ayant fait l'objet d'une sanction par une autre autorité que ce soit au Luxembourg ou à l'étranger ;les réviseurs d'entreprises faisant, respectivement les membres d'un cabinet qui fait, l'objet d'une enquête / instruction en cours de la présidente de l'IRE, dans la mesure où cette enquête / instruction fait suite à la constatation de non-respects des obligations professionnelles découlant de la législation et de la norme professionnelle relative à la LBC/FT et à la mise en œuvre de mesures restrictives en matière financière ;les réviseurs d'entreprises faisant l'objet d'une enquête en cours de la CSSF ;les personnes physiques ayant obtenu le titre de « réviseur d'entreprises » depuis moins de 3 ans. Les honoraires du contrôleur externe facturés à l'IRE seront déterminés sur base du temps effectivement consacré à la mission de contrôle LBC/FT, ainsi que des dépenses y relatives, en accord avec les termes du contrat de services, tel que mentionné au paragraphe 70 de la norme professionnelle NP2024-38 portant sur le contrôle LBC/FT. Le taux horaire fait l'objet d'une décision du conseil de l'IRE lors de la phase préparatoire du contrôle LBC/FT et est précisé dans le plan de contrôle. Si vous êtes intéressé(e), nous vous invitons à nous faire parvenir votre CV (ou le CV de la personne responsable pour le cabinet de révision [agréé]) accompagné d'une courte lettre de motivation au secrétariat de l'IRE (B.P. 2056 L-1020 Luxembourg ; acrousseau@ire.lu et contact@ire.lu) pour le 15 juillet 2024 au plus tard. Prière de bien mentionner si le contrôleur proposé est uniquement la personne physique ou le cabinet de révision [agréé].  Le SecrétariatInstitut des réviseurs d'entreprises7, rue Alcide de GasperiL-1615 LuxembourgAdresse postale : B.P. 2056 L-1020 LuxembourgTél : 29 11 39 1 - www.ire.lu
Lire plus
Consulter toutes les actualités
CSSF
Accountancy Europe
Ifac
Un métier au service des entreprises

Les titres de « réviseur d’entreprises » et de « cabinet de révision » sont attribués par la Commission de Sureveillance du Secteur Financier ("CSSF). Pour obtenir le titre de « réviseur d’entreprises », les personnes physiques doivent : a) fournir les preuves d’honorabilité et de qualification professionnelle. Les conditions de qualification professionnelle sont déterminées par un règlement grand-ducal, en conformité avec l’article 9 de la Loi du 23 juillet 2016 relative à la profession de l’audit ("Loi Audit") ; b) s’inscrire en tant que membre de l’IRE. 

La mission traditionnelle du réviseur d’entreprises est de s’assurer, par des vérifications approfondies, que les comptes annuels d’une entreprise donnent une image fidèle de sa situation financière.

Le réviseur d’entreprises peut également jouer un rôle de conseiller auprès des sociétés pour lesquelles il n’effectue pas de contrôle.

Site internet - Image Footer 1
Site internet - Image Footer 2
Une profession au coeur de différents secteurs d'activité

La profession de réviseur d’entreprises offre à un jeune diplômé l’opportunité de découvrir la vie des entreprises de tous les secteurs d’activités tels que (liste non exhaustive) les médias, le secteur financier, la construction, le tourisme, l’hôtellerie, le transport et l’industrie et ce tant au niveau national qu’européen voire international.

Le présent site internet place des cookies. Les cookies essentiels sont nécessaires au bon fonctionnement du site et ne peuvent pas être refusés. Les autres cookies sont optionnels et ne seront placés que si vous les autorisez. Consultez notre politique en matière de cookies pour en savoir plus.